Chillet

Tradition


Secrets de fabrication : le souci de l’authenticité, hier comme aujourd’hui

 

Les siècles passent, les traditions demeurent, à commencer par celle qui consiste à préserver l’action de l’homme à chaque étape du processus de fabrication. C’est la garantie d’un saucisson artisanal, où chacun à son poste veille au bon déroulement des opérations de hachage, d’embossage puis d’étuvage et de séchage.

Rien qui ne soit laissé au hasard ou seulement confié à une machine. Ainsi, la production de la pâte à saucissons utilise toujours le vieux principe du hachage « à la grille » qui permet de faire le saucisson de montagne à gros grains, réguliers et bien répartis par un pétrissage minutieux. Naturellement, la technologie moderne est employée pour assurer une parfaite sécurité et une hygiène irréprochable.

 

 

 

 

Les gestes d’antan pour une saveur inégalée

 

Qualité oblige, la Maison Chillet travaille uniquement avec du boyau naturel. Chaque boyau est calibré et classé selon son diamètre, à la fois suffisamment solide pour résister à l’embossage et fin pour permettre un bon séchage. Dans le respect de la tradition, la rosette est ficelée dans un filet de coton pur et les saucissons Chillet sont bridés à la main. C’est une spécificité de la maison Chillet, qui est l’une des rares à encore maintenir cette fabrication à l’ancienne.

L’étuvage et le séchage sont réalisés dans des installations dont le système de régulation entièrement modernisé, sous l’œil vigilant des équipes, permet d’utiliser au maximum le bon air naturel des Monts du Lyonnais et développer les arômes. Plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon les types de saucissons, sont nécessaires à l’affinage définitif avant que ces mêmes saucissons puissent être présents sur vos étals et dans vos assiettes.
C’est tout cet ensemble qui donne aux produits de la maison Chillet ce goût
savoureux qui plaît aux amateurs de bonne chère.



Une question, un tarif, une demande cliquez sur ce lien